O que é este blog?

Este blog trata basicamente de ideias, se possível inteligentes, para pessoas inteligentes. Ele também se ocupa de ideias aplicadas à política, em especial à política econômica. Ele constitui uma tentativa de manter um pensamento crítico e independente sobre livros, sobre questões culturais em geral, focando numa discussão bem informada sobre temas de relações internacionais e de política externa do Brasil. Para meus livros e ensaios ver o website: www.pralmeida.org.

quinta-feira, 24 de dezembro de 2009

1609) Lula: personalidade do ano para o Le Monde

Lula, l'homme de l'année 2009
Eric Fottorino
Le Monde, 24 décembre 2009

Pour la première fois dans son histoire, "Le Monde" a décidé de désigner la personnalité de l'année.

Pour la première fois dans son histoire, Le Monde a décidé de désigner la personnalité de l'année. "Sa" personnalité de l'année. L'exercice pourrait paraître hasardeux ou galvaudé. Qui distinguer ? Selon quels critères ? Au nom de quelles valeurs ? Comment se différencier de grands et prestigieux confrères étrangers, tel l'hebdomadaire américain Time, qui nous a depuis longtemps devancés sur ce chemin en élisant sa "person of the year" ?

Nos discussions ont ainsi mis en lumière ce qui nous rassemble sous la bannière du Monde. Puisque, depuis soixante-cinq ans, le titre de notre journal est une invitation au regard planétaire, nous avons choisi une personnalité dont l'action et la notoriété ont pris une dimension internationale. Soucieux de sortir des choix obligés qui auraient pu nous porter vers le président des Etats-Unis, Barack Obama (mais il fut davantage l'homme de 2008 que celui de 2009), nous avons aussi écarté les personnalités "négatives", encore que leur action soit déterminante dans la nouvelle configuration mondiale : Vladimir Poutine et sa tentation-tentative de reconstituer l'empire soviétique; Mahmoud Ahmadinejad, dont chaque parole et chaque acte sont un défi à l'Occident.

Depuis sa création, Le Monde, marqué par l'esprit d'analyse de son fondateur, Hubert Beuve-Méry, se veut un journal de (re)construction, sinon d'espoir; il véhicule à sa manière une part du positivisme d'Auguste Comte, prend fait et cause pour les hommes de bonne volonté. C'est pourquoi, pour cette première désignation, que nous souhaitons désormais renouveler chaque année, notre choix de raison et de cœur s'est porté sur le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, plus connu sous le simple nom de Lula.

Il nous a paru que par son parcours singulier d'ancien syndicaliste, par sa réussite à la tête d'un pays aussi complexe que le Brésil, par son souci du développement économique, de la lutte contre les inégalités et de la défense de l'environnement, Lula avait bien mérité… du monde.

===========

Commentaires des lecteurs:

Nassim A.
24.12.09 | 14h59
Un défi permanent à l'Occident est négatif car cela n'apporte absolument rien de constructif. Ahmadinejad n'a rien fait pour le peuple iranien, pour la démocratie et l'égalité dans son pays (bien au contraire). Il n'a participé à aucune avancée ou discussion internationale sérieuse ne concernant pas son pays, notamment par rapport au Liban où il a clairement un rôle à jouer, préférant narguer le monde avec l'éternel débat nucléaire, Israel... Je ne vois pas où trouver du positivisme!

Gribouillette
24.12.09 | 14h56
Evo morales aurait été un choix plus judicieux et moins révérencieux.

MICHEL S.
24.12.09 | 14h52
Lula et son "souci du développement économique". Pour ça oui mais en faisant quoi ? Arrêt de la déforestation ? faux. Il continue de laisser faire largement les coupables. La lutte contre les inégalités ? du bout des lèvres, pour ne pas choquer les grands propriètaires terriens. Et ne parlons pas du déchaînement de la production de nécro-carburants à grands coups de destruction de ressources alimentaires et de production d'OGM. Vraiment, pas de quoi en faire un héros mondial ...

Tatiana M.
24.12.09 | 14h13
Je suis brésilienne et je ne suis pas d'accord avec ce choix! Il y a encore ici beaucoup de contradictions et corruption.

Georges D.
24.12.09 | 13h57
Bienheureux brésiliens qui ont élu un véritable homme d'état.

Josua
24.12.09 | 13h52
Un homme admirable quio travaille sans relâche et sans compromis pour tous les rapprochements. N'oublions pas Cardoso qui est aussi à l'origine de la croissance actuelle et géométrique du Brésil. Lula loin de s'enfermer profite de la nouvelle grandeur de son pays pour s'engager dans le monde dans des choix courageux, à Copenhague il fut sans doute le seul à proposer une avancée réelle

Kevin S.
24.12.09 | 12h57
"Personnalité négative" ? Ce sont les personnalités qui refusent la dictature de la toute-puissance de l'Occident ? Bravo Eric de nous jouer à nouveau le choc des civilisations...

Pierre B.
24.12.09 | 12h48
Bravo pour cette initiative du Monde. Félicitations pour votre choix. Lulla incarne pour moi l'homme politique nouveau qui sait d'ou il vient et sait peut être vers quoi il faut aller. Cela me réconcilie un peu avec le Monde dont les orientations et les articles pendant l'année écoulée m'ont déçus Au point ou encore ce matin je me posai la question de savoir si je maintenai mon abonnement.

antoine m.
24.12.09 | 12h46
Le choix aurait put être plus argumenté

Jean-Pierre B.
24.12.09 | 12h36
D'accord!

euplagia
24.12.09 | 12h35
En quoi un "défi à l'Occident" est-il nécessairement négatif ?

Christophe B.
24.12.09 | 12h25
C'est un choix judicieux et représentatif: le Brésil a bien changé ces dernières années, on y vit mieux, et il n'est plus question de lui contester son titre de première puissance sud-américaine. J'y vais régulièrement pour affaires et l'évolution est très nette, au contraire de l'Argentine des Kirchner par exemple.

Bruno B.
24.12.09 | 12h01
Je partage ! Il faut mettre en valeur les hommes de bonne volonté...

L.Leuwen
24.12.09 | 12h01
Excellent choix.

OMER
24.12.09 | 12h00
Pourquoi pas effectivement beaucoup de qualités pour Lula ( que l'on a beaucoup vu bras dessus bras dessous avec notre agité national de président) ? Mais la starification, la personnalisation de la vie politique , le volontarisme d'un tel ou d'un tel , les "gens d' en haut" occupent déjà l'espace cathodique dans tout genre d' émissions . Pourquoi contribuer un tant soi peu à différencier les personnalités des peuples ? Combien d'anonymes passés sous silence ?

OLIVIER G.
24.12.09 | 11h41
" prend fait et cause pour les hommes de bonne volonté" Continuez !
Postar um comentário