O que é este blog?

Este blog trata basicamente de ideias, se possível inteligentes, para pessoas inteligentes. Ele também se ocupa de ideias aplicadas à política, em especial à política econômica. Ele constitui uma tentativa de manter um pensamento crítico e independente sobre livros, sobre questões culturais em geral, focando numa discussão bem informada sobre temas de relações internacionais e de política externa do Brasil. Para meus livros e ensaios ver o website: www.pralmeida.org. Para a maior parte de meus textos, ver minha página na plataforma Academia.edu, link: https://itamaraty.academia.edu/PauloRobertodeAlmeida

quinta-feira, 26 de abril de 2012

Companhias de mais de um bilhao de clientes - Le Figaro

Bem, teríamos de considerar certos serviços religiosos, também, que podem ultrapassar mais de um bilhão por dia...
Cada padre, cada rabino, cada iman poderia anunciar, no meio do sermão (enfim, ao chamar para a prece no caso destes últimos), algo do gênero: "E agora, meus caros irmãos na fé, uma pausa para... (segundo o anunciante seria) uma bebida refrescante, uma consulta ao e-mail, uma postagem no mocroblog, e por aí vai...
Negócios são negócios, com uma devoção religiosa..,

Paulo Roberto de Almeida 

Ces sociétés qui comptent plus d’un milliard de clients
 Le Figaro, 26 Avril 2012

N’est pas Facebook qui veut. Les entreprises milliardaires en clients ou en utilisateurs ne sont pas si nombreuses. Et parmi elles, on compte quelques centenaires. L’Oréal estime ainsi avoir franchi le cap du milliard de clients dans le monde, tout comme son grand rival Procter & Gamble. Coca-cola Company se targue de servir 1,7 milliard de clients par jour dans le monde. Nestlé fait à peine moins bien, avec 1,2 milliard de produits. Pour parvenir à ce résultat, ces entreprises mobilisent des dizaines, voire des centaines de marques : 3500 boissons différentes pour la Coca-cola Company. Mcdonald’s fait figure de petit poucet avec ses 58 millions de clients quotidiens.

Aux géants de l’alimentation et de l’hygiène s’ajoutent « quelques grands conglomérats industriels ayant plus d’un milliard de clients ou d’utilisateurs », ajoute Bertrand Chovet, directeur général d’interbrand Paris, qui cite General Electrics et Philips. Entre les ampoules, le matériel médical dans les hôpitaux, l’électroménager, pour ne citer que ces activités, ces groupes disposent d’une très large exposition. Il en est de même pour Samsung, présent aussi bien dans la téléphonie mobile que la fabrication de climatiseurs. Nokia avec ses seuls téléphones mobiles dispose d’une base installée de 1,3 milliard de clients dans le monde. Pour cela, le Finlandais a commercialisé des centaines de modèles.

Doubler de taille
Pour franchir rapidement le cap du milliard de clients, mieux vaut s’attaquer aux services. Un peu plus d’un milliard de porteurs de cartes Visa sont recensés dans le monde. Le secteur informatique est encore plus porteur. Microsoft estime que 1,5 milliard de personnes utilisent Windows dans le monde. L’américain est aussi la première entreprise de moins de 40 ans (elle a été fondée en 1975) à entrer dans ce club très fermé. Il aura fallu moins de quinze ans à Google pour atteindre ce cap. En mars 2012, il y a eu un peu plus de 1,1 milliard de visiteurs uniques sur les sites de Google, selon comscore.

C’est quasiment quatre fois plus que sur les sites Internet d’apple. La firme à la pomme estime, en revanche, que plus d’un milliard de clients se rendent chaque année dans ses magasins «en dur», souvent sans rien acheter.

Être chinois est aussi un excellent moyen d’accumuler rapidement des centaines de millions de clients. China Mobile dispose déjà de plus de 500 millions d’abonnés. Pour doubler de taille, il lui faudra sans doute s’internationaliser.

Une des obsessions de ces entreprises milliardaires en clients est d’ailleurs de doubler la taille de leur portefeuille. Nokia a fait «du prochain milliard » de clients connectés un de ses principaux axes stratégiques. L’oréal a aussi annoncé le mois dernier vouloir doubler de taille d’ici à dix ans. Un objectif que s’était aussi fixé l’année dernière Procter & Gamble, qui compte l’atteindre en 20142015. Le chemin pour y parvenir passe par la conquête de l’inde et de la Chine, mais aussi d’autres grands pays émergents comme le Brésil.

Nenhum comentário: